EQUIPE PEDAGOGIQUE

Les étudiants travaillent sous la double supervision d'enseignants-chercheurs spécialisés et de praticiens.

EN PARTENARIAT

Cabinet d’avocats pluridisciplinaire implanté à Marseille et à Bandol

Eve Truilhé

Eve Truilhé est directrice de recherche au CNRS. Elle est directrice du CERIC UMR DICE 7318.

Ses travaux de recherche portent sur la place des données scientifiques dans la production et l’application des normes juridiques.

Elle a conduit au CERIC plusieurs projets collectifs de recherche : les enjeux de la normalisation technique internationale (en collaboration avec E. Brosset) financé par le Fonds national pour la science ; la relation juge-expert dans les contentieux sanitaires et environnementaux (GIP Droit et Justice) ; Gouvernance de la biodiversité, droit et expertise scientifique (Fondation de recherche pour la Biodiversité).

Elle co-dirige actuellement un projet de recherche collectif intitulé « Le procès environnemental » pour le compte de la Mission Droit et Justice

Elle consacre ses enseignements au droit de l’Union européenne et plus spécifiquement au droit de l’environnement de l’Union européenne. Elle a publié un ouvrage intitulé Droit de l’environnement de l’Union européenne aux éditions Larcier (2015).

Estelle Brosset

Estelle Brosset est Professeure en droit public et lauréate d’une Chaire Jean Monnet de la Commission européenne (2012-2015).

En charge d’enseignements en droit de l’Union européenne (droit institutionnel et droit matériel), elle co-dirige le M2 Droit de l’environnement.

Elle consacre ses activités de recherche à l’étude de l’influence du droit européen sur le droit de la santé et de l’environnement.

Elle a dirigé plusieurs projets collectifs de recherche et ouvrages collectifs : « les enjeux de la normalisation technique internationale » (en collaboration avec E. Truilhé- Marengo) (La Documentation française), « Le traité de Lisbonne : déconstitutionnalisation ou reconfiguration de l’Union » (Bruylant), »le droit international et européen du vivant : quel rôle pour les acteurs privés ? »(Bruylant) ou encore « Droit et biotechnologies : actualités » (Les Études hospitalières).

Marellia Auger

Marellia Auger est doctorante en Droit international public au CERIC (faculté de Droit et de Science Politique d’Aix-Marseille Université) sous la direction de Mme Sandrine Maljean-Dubois. Dans le cadre de sa thèse, elle étudie les engagements climatiques des entreprises. Ses recherches portent principalement sur le droit international du climat, mais elle explore également les liens qui unissent droit de l’environnement et droits humains ou encore droit de l’environnement et droit économique.

Mathilde Hautereau-Boutonnet

Mathilde Hautereau- Boutonnet est Professeure à Aix-Marseille Université.

Après avoir soutenu une thèse de droit privé sur le Principe de précaution en droit de la responsabilité civile (LGDJ 2005), elle a orienté ses recherches vers les aspects privatistes du droit de l’environnement, en particulier le droit des contrats et le droit de la responsabilité civile. Ses publications portent sur la réparation du préjudice écologique, les techniques contractuelles de protection de l’environnement et de gestion du risque environnemental, la nature et la force des principes environnementaux et des autres normes environnementales ainsi que les techniques de preuve en droit de l’environnement.

En charge du pôle droit comparé de l’environnement au sein du CERIC, ses recherches possèdent une dimension comparatiste.

Mathieu Wemaëre

Matthieu Wemaëre, a plus de 20 ans d’expérience dans le domaine du droit de l’environnement, dont 6 années passées en tant que juriste et négociateur à la Direction Générale de l’Environnement de la Commission européenne. Avant de créer son propre cabinet (« Matthieu Wemaëre Association d’Avocats » barreaux de Paris et de Bruxelles) il  a été Associé et Directeur du bureau de Bruxelles du cabinet d’avocats Huglo Lepage et Associés Conseil.

Il exerce des activités de conseil et de contentieux pour le compte de clients publics et privés tels que (Organisations internationales : agences des Nations Unies (PNUE, PNUD, FAO), Banque Mondiale, Commission de l’Océan Indien, COMIFAC – Institutions européennes : Commission européenne, Parlement européen, BEI, BERD – Gouvernements des Etats membres de l’UE28 et de pays en développement – Agences nationales de coopération (AFD, GIZ) – Entreprises privées (multinationales) européennes et américaines – Collectivités territoriales et entités infranationales.

Matthieu Wemaere, chercheur Associé au CERIC,  où il enseigne le droit international et européen de l’environnement et du climat en Master II, Professeur à l’Université de Strathclyde à Glasgow, où il enseigne le droit international sur le climat dans le LLM Climate Change & Policy Law 

Laura canali

 Laura Canali est doctorante en droit à l’Université d’Aix-Marseille. Après avoir obtenu un master en droit européen et international de l’environnement, elle effectue divers stages en France et à l’étranger et obtient le certificat d’aptitude à la profession d’avocat en 2016. En parallèle de sa recherche doctorale relative au droit du procès et aux contentieux climatiques, elle participe à des programmes de recherches sur le droit des changements climatiques et le droit de l’environnement. 

Valentine Delcroix

Valentine Delcroix est doctorante au CERIC (UMR DICE 7318) et travaille dans le cadre de sa thèse sur l’autorité des avis scientifiques dans la régulation des produits risqués pour l’environnement et la santé en droit de l’Union européenne, sous la direction d’Estelle Brosset. Ses recherches portent sur le droit de l’environnement et de la santé, et s’intéressent aux experts et expertises, aux liens entre droit, science et société.

Clio Bouillard

Clio Bouillard réalise une thèse sur le pluralisme normatif et l’exploitation des hydrocarbures offshores en mer Méditerranée. Ses publications sont relatives au droit de la mer, au droit de l’environnement, à la gouvernance en mer Méditerranée, ou encore à l’action environnementale de l’Union européenne. En plus de ses activités pédagogiques et académiques, elle s’est aussi engagée dans la vie associative et a  porté une initiative citoyenne européenne relative à la pollution plastique en mer.