L’Union européenne attaquée frontalement pour sa politique climatique

Cet article concerne le premier recours climatique formé à l’encontre de l’Union européenne. Le recours adressé au Tribunal de l’Union européenne, compétent pour statuer sur les recours formés par des particuliers, demande à ce que les objectifs de l’Union à l’horizon 2030 – baisse d’au moins 40 % de ses émissions de gaz à effet de serre par rapport aux niveaux de 1990 – soient reconnus comme insuffisants pour garantir les droits fondamentaux à la vie, la santé, la propriété des populations, et pour atteindre les objectifs fixés par l’accord de Paris sur le climat. Les familles (apiculteurs Portugais dont l’activité est menacée par la variabilité des températures affectant les abeilles, professionnels italiens souffrant économiquement de l’absence de neige et de glace, famille Kenyane dont la santé et l’accès à l’éducation sont mis en danger par les vagues de chaleur, les sécheresses et la désertification ou des Fidjienne, affectées par la multiplication et l’intensification des cyclones et la hausse des températures) demandent à l’Union européenne de rehausser ses ambitions, et d’agir concrètement pour atteindre ces objectifs :
Voir l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.